Livres numériques

Retour aux livres numériques
De l'esprit au cerveau

Table des matières

Afficher Fermer
Couverture 1
Copyright 2
Titre 3
Introduction des convictions diamétralement opposées 5
Chapitre I. L’esprit peut-il être autre chose que le produit de l’activité cérébrale ? 7
Un témoignage éclairant 7
Une petite expérience de pensée pour vous situer philosophiquement 13
Quelles sont les conceptions les plus répandues du rapport esprit/cerveau ? 16
Se méfier des fausses évidences 17
Quelques faits allégués pour soutenir l’hypothèse de l’existence d’un esprit ou d’une âme autonomes 18
La psychokinèse et ses avatars 19
D’autres conclusions suspectes ou discutables issues du domaine médical ou neuroscientifique 24
Quand les neurosciences, relayées par les médias et Internet, s’égarent 30
Effet placebo, psychosomatique, inconscient et hypnose 32
Que conclure de tout cela ? 34
Chapitre II. Petite histoire du dualisme et ce qu’IL est aujourd’hui 39
Les bases du dualisme contemporain : le dualisme des substances cartésien 43
Les faiblesses de l’argumentation cartésienne 46
Le véritable talon d’Achille du dualisme : l’interaction entre la matière et l’esprit 48
Encore plus étonnant : le parallélisme et l’occasionalisme 51
Histoire comique : le couplage corps-esprit 52
Que faire d’une substance si encombrante ? 53
Chapitre III. Les ressorts psychologiques du dualisme 57
Se défaire de nos intuitions : une difficulté parfois insurmontable 61
L’apport de la psychologie développementale dans la compréhension des ressorts psychologiques du dualisme 66
Chapitre IV. Du dualisme des substances au physicalisme réductionniste 73
Une métaphore pour mieux saisir le problème de la causalité mentale 76
Puisque l’âme pose problème, qu’elle ne peut interagir avec la matière, éliminons-la ou réduisons-la 79
Nos états mentaux ne sont ni plus ni moins que nos états cérébraux 83
Quelques objections à la théorie de l’identité psychophysique 89
L’objection de la réalisibilité multiple 93
Des conséquences épistémologiques mais non ontologiques 96
Vers d’autres formes de dualisme ou de physicalisme 97
Chapitre V. Des formes plus subtiles de physicalisme et de dualisme 99
Comment ménager la chèvre et le chou : le dualisme des prédicats et le dualisme des propriétés 100
De la matière, encore de la matière, toujours de la matière mais différentes manières de l’expliquer : le dualisme des prédicats 101
De la matière, encore de la matière, que de la matière mais des propriétés non matérielles 104
Une première objection : comment ces propriétés mentales émergent des propriétés physiques ? 105
Deux formes essentielles du dualisme des propriétés 105
La survenance de l’esprit sur la matière 107
Séduisant mais bancal : une faille dans le dualisme des propriétés 111
Peut-on conclure que le mental ne sert à rien ? 113
Une forme populaire de dualisme des propriétés : les théories de l’émergence 114
On ne peut conclure que quelque chose n’existe pas sous le motif qu’on ne peut se le représenter 121
En guise de conclusion : puisque l’esprit pose problème, éliminons-le 122
Chapitre VI. L’esprit et l’ordinateur : fonctionnalisme et sciences cognitives 127
Qu’est-ce que le fonctionnalisme ? 128
La métaphore de la calculette 129
Comment identifier le programme de la calculette ou le programme que suit notre cerveau ? 133
Une analogie puissante : le software est au hardware ce que l’esprit et au cerveau 136
Quelques remarques à propos de l’analogie selon laquelle le software est au hardware ce que les états mentaux sont au cerveau 137
Chapitre VII. Comment en sommes-nous arrivés là ? Des fondements du fonctionnalisme à ses limites 143
Les bases théoriques du fonctionnalisme et du cognitivisme 145
L’esprit fonctionne-t-il comme un programme d’ordinateur ? 147
Syntaxe et sémantique : un petit détour formel pour comprendre ce qui nous distingue d’un ordinateur 148
L’expérience de pensée de la chambre chinoise 150
Objections à la critique de Searle 153
Chapitre VIII. Quand les ordinateurs deviennent des robots : la cognition incarnée 155
Vers un fonctionnalisme d’un genre nouveau : de la cognition désincarnée à la cognition incarnée 156
Robotique et évolution : l’esprit ne peut être créé ex nihilo 160
Ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain 161
La nature du lien étroit entre psychologie cognitive et neurosciences 163
Pour aller plus loin dans la complémentarité entre la psychologie et les neurosciences 166
L’apport philosophique du fonctionnalisme 169
Deux questions philosophiques fondamentales en suspens 173
Chapitre IX. La conscience : bastion imprenable du dualisme 177
Les représentations ordinaires de la conscience ? 179
Différentes formes de conscience 194
La conscience d’accès 197
Des correspondances conscience/activité cérébrale encore plus précises 200
La conscience phénoménale 201
Chapitre X. La conscience phénoménale ou comment expliquer l’« effet que ça me fait » ? 205
Les problèmes faciles de la conscience 205
Les problèmes difficiles de la conscience 208
Les zombis philosophiques 210
Le mental survient sur le physique mais nous ne savons pas comment 213
Deux célèbres expériences de pensée : des chauves-souris à Marie 217
De bonnes raisons de demeurer physicaliste malgré tout 220
Que sont vraiment les qualia ? 222
Comprendre quelque chose et vivre quelque chose : une temporalité différente 225
Des formes de conscience de la matière : panthéisme ou physicalisme 227
L’étude de l’« effet que ça fait » et l’explication du fonctionnement psychique 231
Conclusions 236
Chapitre XI. La psychopathologie et les impasses du dualisme 237
Maladie de l’esprit ou maladie du cerveau : une alternative trompeuse 238
Une conception duale au cœur des représentations des professionnels praticiens et des patients 240
Deux sophismes alimentés par un dualisme pourtant obsolète 243
Vers un physicalisme non réductionniste 246
Le traitement pharmacologique et le traitement psychothérapeutique 250
Si toute souffrance psychique a une origine cérébrale, il n’en résulte pas que l’explication de la souffrance doive être une explication cérébrale 254
Pourquoi est-il si difficile de substituer les explications neuroscientifiques aux explications psychologiques ? 258
Le dualisme épistémologique n’implique pas un dualisme ontologique. 264
De l’impact du dualisme sur la recherche en psychopathologie 267
Chapitre XII. Peut-on parler de libre arbitre si nous ne sommes faits que de matière ? 271
Qu’entend-on par libre arbitre ? 272
Une machine ne peut pas être libre car elle n’a pas de moi 272
Le déterminisme naturel : obstacle au libre arbitre ? 274
Le déterminisme : un faux problème et de mauvaises solutions 277
Rejeter le déterminisme : un coup d’épée dans l’eau 278
Déterminisme physique mais pas de déterminisme psychique : une autre mauvaise solution 282
Conscience et libre arbitre : là où ça fait mal 284
Encore un peu plus loin dans la déception 286
La conscience capable d’interrompre une action 291
Objections à l’expérience de Libet 292
Encore plus déroutant : l’expérience de Soon et collaborateurs 293
Objections théoriques 294
Est-il nécessaire de penser que je ne suis pas mon cerveau pour sauver le libre arbitre ? Vers une autre conception du self 297
Le libre arbitre comme propriété naturelle des êtres cognitivement complexes 300
Conclusion. Quels arguments pour soutenir le dualisme ? 303
Le dualisme encore bien présent 308
De multiples mauvaises raisons de demeurer dualiste 311
Que perd-on et que gagne-t-on à être dualiste ou physicaliste ? 317
Si l’on perd peu à adopter le physicalisme le plus radical, que gagne-t-on à abandonner le dualisme ? 319
L’abandon du dualisme signerait-il la fin du religieux ? 323
Le futur 324
Bibliographie 327
Table des matières 335

Formats disponibles :

  • EPUB

    Protection: ACS4 16,99€

  • PDF

    Protection: ACS4 16,99€