Livres numériques

Retour aux livres numériques
Molière

Table des matières

Afficher Fermer
Couverture 1
Du même auteur 2
Titre 5
Copyright 6
Avant-propos. Raconter Molière 7
1. La dynastie des Jean Poquelin (1622‑1643) 17
De Beauvais à Paris 18
Une enfance au Pavillon des Singes 21
Satisfactions sociales, drames familiaux 24
Un cursus scolaire sans histoire ? 27
2. Enquête sur une vocation (1641-1643) 33
Visages d’une vocation 35
Madeleine, ses hommes, ses filles 39
3. Et Poquelin devint Molière (1643-1645) 47
Premier théâtre, premiers travaux, première tournée 49
Apparition de « Molière », premières difficultés 57
Quête du public à l’ombre des créanciers 61
4. Naissance d’un chef (1646-1653) 69
Une grande famille 70
Protecteurs et ports d’attache 76
5. Naissance d’un auteur (1653-1656) 85
Comment gagner les faveurs d’un prince du sang 86
Débuts d’auteur 93
Première grande pièce : L’Étourdi 96
6. « La meilleure des troupes de campagne » (1656-1658) 101
Molière « auteur dell’arte » et « galant » 101
Adieu au Languedoc 105
Fin de route ? 108
Le long été de Rouen 112
7. La conquête de Paris et le miracle des Précieuses (1658‑1659) 117
Mettre toutes les chances de son côté 118
Le miracle des Précieuses 122
Conséquences inattendues d’une pochade burlesque 129
8. La naissance de Sganarelle (1660) 137
Invention de Sganarelle 140
Piraterie éditoriale et changement de titre 143
Amours, amitiés, vrais et faux adversaires 147
9. Nouveau théâtre, année triomphale (1661) 151
Une inauguration et… une erreur de programmation 154
L’École des maris ou l’épanouissement de Sganarelle 160
Du succès au triomphe 166
10. Triomphes bruyants, discret mariage (1661‑1662) 169
Les Fâcheux, ou la grande revue des importuns 170
La folle quinzaine de Molière 173
Coup de tonnerre, épidémie de fièvres et triomphe parisien 177
Molière marié, la troupe fêtée 180
11. Le choc de L’École des femmes (1662‑1663) 187
Entremêler des histoires 188
Nouveau « naturel » et « trait de morale » 192
Attente, cabale, triomphe 197
12. Un beau coup de publicité (1663) 205
Agitation publicitaire 206
La « comédie de salon » comme machine de guerre 209
Un époustouflant Remerciement au Roi 217
13. « Guerre comique » et apothéose princière (1663) 223
Le spectacle de l’acteur triomphant 227
Une joute d’impromptus en guise d’apothéose 233
14. Héros des fêtes royales (1664) 239
Nouveaux choix comiques, premières urgences curiales 240
Festival Molière pour la première grande fête versaillaise 248
15. Le premier Tartuffe (1664) 255
Sganarelle dévot ? 256
Le cœur de la satire : la direction de conscience 260
Applaudissements et interdiction 263
En quête d’une stratégie 269
16. Un Don Juan pour le carnaval (1664‑1665) 275
Un nouveau Festin de Pierre pour le carnaval 278
Contraintes scénographiques et liberté créatrice 282
« Votre religion est donc l’arithmétique ? » 289
Le triomphe était au rendez-vous 292
17. Consécration royale et satire médicale (1665) 297
Les chiens aboient, la caravane passe 298
Nouveau patronage, nouvelle naissance 301
Un « impromptu de la médecine » 306
Un imprévu catastrophique 312
18. Le grand chantier du Misanthrope (1666) 317
La mise en chantier du Misanthrope 318
Bâtir une comédie, fabriquer un misanthrope 322
Vraies et fausses morts 327
19. Couronné par les Muses (1666‑1667) 333
« Le Misanthrope enfin se joue » 336
Quatre-vingts jours à Saint-Germain 343
20. Voici venu le temps de l’imposture (1667‑1668) 351
Nouveaux espoirs pour un nouveau Tartuffe 352
Triomphe attendu puis catastrophe imprévue 357
Amphitryon ou l’aimable imposture divine 362
21. Un Avare pour faire attendre Tartuffe (1668) 371
La prétendue correction des vices : le choix de l’avarice 374
D’une satire antiracinienne à une fête grandiose 380
Où l’on attend toujours Tartuffe 387
22. Enfin Tartuffe vint (1668‑1669) 393
« La grande résurrection de Tartuffe » 397
Vers une comédie des auteurs et des pédantes 406
23. Au sommet de la faveur (1669‑1670) 411
Un impromptu limousin à Chambord 412
Concepteur des grands ballets de cour 416
Malheurs, satire et diffamation 419
Du nouveau dans la troupe 424
24. Le tournant des grands spectacles (1670‑1671) 429
La « comédie-ballet » du Bourgeois gentilhomme 431
De la « comédie-ballet » à la « tragédie-ballet » 436
Réagir à la nouvelle offre de spectacles 442
Le bouche-trou des Fourberies de Scapin 447
25. Fauché en plein élan (1671‑1673) 453
Mort de Madeleine et fin d’une complicité 455
Nouvelle saison, nouveau projet 459
Un spectacle minutieusement préparé 466
« Un peu de terre obtenu par prière… » 469
Épilogue. Comment une gloire devint un classique 479
Appendices 485
Notes 487
Index 525
Remerciements 535
Table des matières 537
Présentation 541
Achevé de numériser 542

Formats disponibles :

  • PDF

    Protection: ACS4 16,99€

  • EPUB

    Protection: ACS4 16,99€