Livres numériques

Retour aux livres numériques
Saint-Germain-des-Prés

Table des matières

Afficher Fermer
Saint-Germain-des-Prés 1
« Jean-Paul Sartre habite l’hôtel La Louisiane, rue de Seine… » 7
1. « Les jeunes remporteront Saint-Germain des-Prés, et leurs pères traduiront Montparnasse, leurs grands-pères Montmartre… » 23
2. « La peinture, affirme Picasso alors qu’il achève Guernica, n’est pas faite pour décorer les appartements, c’est un instrument de guerre » 51
3. « I l faisait chaud au Flore et on pouvait rester des heures devant un ersatz de café ou un Viandox » 71
4. Sartre à Barrault : « Les Mouches sont l’ouvrage d’un débutant. Ma pièce ne correspond pas à cet art neuf que vous voulez créer. Avec Le Soulier de satin, vous donnerez votre pleine mesure » 91
5. Jean Cocteau : « Continué le livre de Simone de Beauvoir, L’Invitée. Parties à trois. Cafés crème… Un talent extraordinaire. L’auteur a l’oeil aigu d’une Minerve dans Athènes qui se décompose » 107
6. « L’homme, tel que le conçoit l’existentialisme, s’il n’est pas définissable, c’est qu’il n’est d’abord rien. Il ne sera qu’ensuite, et il sera tel qu’il se sera fait » 137
7. Après Huis clos, Caligula, Les Bouches inutiles, la critique renâcle : « De l’intellectualité à haute dose. Des idées au théâtre. Moins de théâtre que d’idées… » 153
8. À Saint-Germain-des-Prés, la vie politique est un combat permanent : existentialistes et communistes se disputent le haut du pavé 167
9. « Une longue cave voûtée, peuplée de tables et de tabourets vides, s’offre à ses yeux. Fascinée, elle va jusqu’au fond… » Juliette Gréco vient de découvrir le Tabou 183
10. Lu dans la presse : « La cave du Tabou, aux environs de deux heures du matin, est une bouche de l’enfer » 201
11. Sous l’influence de Boris Vian, le Club Saint-Germain devient un temple du jazz, où feront escale tous les musiciens de passage à Paris, de Charlie Parker à Coleman Hawkins 215
12. Les publications de J’irai cracher sur vos tombes et du Deuxième Sexe font scandale. À travers eux, c’est Saint-Germain-des-Prés qu’on vise, l’existentialisme, le Tabou, la jeunesse corrompue des caves 233
13. Au Club de la Rose Rouge, un style nouveau est né, le cabaret-théâtre, qui va faire date et dont pourront se réclamer, vingt ans plus tard, les cafés-théâtres 247
14. Sur la petite scène du Théâtre des Noctambules, La Cantatrice chauve affronte le public. « Heureusement, on n’entendra plus jamais parler de M. Ionesco », s’écrie uncritique 277
15. « Ce quelque chose d’indéfinissable qui faisait le charme du village et qui tout simplement était la poésie. Celle que l’on fait jaillir des contacts humains » 289
Chronologie 297
Index 303
Table 317

Formats disponibles :

  • PDF

    Protection: ACS4 14,99€

  • EPUB

    Protection: ACS4 14,99€